Evaluation

Nous pensons que le contrôle des connaissances est inévitable si l’on s’inscrit, comme nous, dans l’idée d’un programme progressif et cohérent : il est en effet nécessaire dans ce cas de savoir où en est l’enfant, s’il possède les prérequis aux apprentissages ultérieurs ou à la poursuite de sa scolarité dans un autre établissement, ou s’il est nécessaire de revenir sur certaines choses. Plus le nombre d’élèves et la diversité d’âge et de niveaux d’enseignement sont importants, moins on peut se contenter de l’observation et des corrections quotidiennes. Cependant, il n’est pas nécessaire que ce contrôle donne lieu à un résultat chiffré, ni, surtout, qu’il soit présenté comme un enjeu dramatisé dans la classe. C’est avant tout cela que nous cherchons à éviter.