Méthode

Pour la maternelle, une partie de la journée se déroule pour l’instant dans une ambiance telle que préconisée par la pédagogie Montessori. Il s’agit de la mise à disposition des enfants de matériel associé à des activités précises, relevant de la vie pratique, la vie sensorielle, le langage et les mathématiques, qui leur sont progressivement présentées. Chacun peut ensuite les pratiquer à sa convenance et à son rythme. Ce rapport en partie individuel à une activité dans laquelle on peut librement s’absorber et l’absence de compétition liée à la confrontation des résultats nous paraissent adaptés à cette tranche d’âge. Le reste du temps est consacré à des activités collectives (histoires, chants, danses…) et au jeu libre en extérieur.

Pour les grandes sections, la présence dans la classe ou à proximité des élèves de primaire leur donne la possibilité de les rejoindre par moments si cela leur convient.

Pour le primaire, nous ne suivons pas d’orientation étiquetée. Nous portons un grand intérêt à la méthode intuitive prônée par Ferdinand Buisson, qui s’appuie sur ce qu’un esprit enfantin peut observer ou concevoir de lui-même comme première étape nécessaire pour progresser ensuite vers l’abstraction et l’organisation méthodique du savoir. Les temps de classe comprennent chaque jour (suivant les niveaux) : lecture-écriture, langue, arithmétique, géométrie/dessin ; suivant les jours : histoire, géographie, leçons de choses. Le matériel et certaines pratiques empruntés à Montessori se prolongent, sans qu’on s’y limite, dans des temps définis ou quand le besoin s’en fait sentir. Nous choisissons de conserver la forme scolaire pour les disciplines qui en relèvent et qui doivent être maîtrisées. Le temps de travail au bureau est donc important, mais limité autant que possible au nécessaire, pour varier le type d’activité et la position du corps, et mobiliser les sens et le vécu.